CONTOURNEMENT SUD-EST : FIN DE PARTIE ?

Publié le par ENPA (Ensenble pour un Nouveau Pont sur l'Allier)

Suite au courrier d’ENPA, du 25 juin 2020, par lequel nous interrogions Madame Anne Gaëlle Baudouin Clerc, préfète du Puy de Dôme, sur la tenue d’une réunion, en juin, des collectivités territoriales concernées par le projet de Contournement Sud-Est, celle-ci a confirmé avant son départ, par courrier du 4 août, l’impossibilité de réunir les acteurs intéressés.

 

Le motif avancé semble légitime (crise sanitaire ayant retardé la mise en place des conseils communautaires) pour autant elle ne précise pas si des consignes particulières ont été données à son successeur.

 

« après moi le déluge ».

 

Une fois de plus, un représentant de l’Etat, le dixième depuis 2003, saborde le projet du Conseil départemental !!!

 

Ce projet méritait certainement d’être amendé par les services de l’Etat. Mais il n’existe manifestement aucune volonté dans le camp de la préfecture du Puy de Dôme. Il est pourtant indispensable au développement du Sud-Est de la Métropole Clermontoise ainsi qu’au bien être et à la sécurité des populations concernées.

 

A l’avenir, le nouveau préfet, M. Philippe Chopin et M. Jean Yves Gouttebel, président du Conseil départemental, sans majorité et en fin de mandat,  auront-ils l’envie et la volonté politique de relancer ce projet dans le contexte actuel de crise sanitaire et de l’importance que revêtent depuis les dernières élections municipales les principes de développement durable ?

 

Le maire de Cournon d’Auvergne et 1er président de la Métropole, M. François Rage que nous avons rencontré courant juillet, compte bien avec l’aide des Conseillers départementaux Bertrand Pasciuto et Monique Pouille relever le défit d’une renaissance du projet d’autant que l’aménagement de la place Gardet à l’horizon 2022/2023 sera une cause supplémentaire de perturbation du trafic routier sur l’axe Billom / Clermont.

 

Egalement, nous savons compter sur le soutien de tous les élus de la municipalité de Cournon d’Auvergne et du collectif présents à notre manifestation du « POSTE DE SECOURS » le dimanche 08 mars 2020.

 

La question à ce jour reste donc posée : «  Est-ce la fin du projet ?

 

Nous espérons qu’une deuxième manche s’ouvrira pour donner espoir aux populations subissant les nuisances liées au trafic de transit.

 

Pendant ce temps, le pont actuel de Cournon se dégrade toujours un peu plus sans qu’aucune rénovation ne soit programmée à court terme….

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article